L'apiculture pour lutter contre la déforestation en Afrique.

Nous formons des paysans à l’apiculture pour protéger les forêts malgaches, dévastées par les charbonniers ou l’agriculture sur brûlis.

Photo of Thibaut Lugagne Delpon
0 1

Written by

Eligibility Criteria

  • I confirm that I am fully aware of the eligibility criteria and terms of the Act for Biodiversity Challenge and that I am eligible to apply.
  • I am 18 years old or older.

Initiative's representative name

Thibaut Lugagne Delpon

Initiative's representative date of birth

13/06/1987

Initiative's representative gender

  • Man

Headquarters location: country

  • France

Headquarters location: city

Paris

Where are you making a difference?

Madagascar, régions d'Antananarivo, Manakara et Ambanja.

Website or social media url(s)

www.compagniedumiel.com/ www.facebook.com/compagniedumiel/ www.instagram.com/compagniedumiel/ www.linkedin.com/company/compagniedumiel https://twitter.com/CieduMiel

Date Started

09/2017

Project Stage

  • Established (successfully passed early phases, have a plan going forward)

Yearly Budget : What is your current yearly budget for the initiative?

  • €100k - €250k

Organization Type

  • For-profit

1. Founding story: Share a story about the "Aha!" moment that led the founder(s) to get started or the story of how you saw the potential for this project to succeed.

J’ai découvert Madagascar lors d’une expatriation pour le Groupe Casino pour qui j’ai ouvert un réseau de magasins de proximité destiné à la classe populaire malgache. Parmi nos fournisseurs se trouvait un apiculteur qui faisait vivre une cinquantaine de foyers en zone rurale mais qui souffrait de l’absence de débouchés. J'ai eu un réel coup de foudre pour le produit mais aussi pour le potentiel social et environnemental. Les zones rurales particulièrement délaissées à Madagascar représentent 75% de la population dont 92% vit en dessous du seuil de pauvreté. Leur unique source de revenu est le charbon de bois, qu’ils obtiennent en brûlant leurs forêts. C’est en décidant de s’attaquer à la source du problème qu’est née la Compagnie du Miel.

2. The problem: What problem are you helping to solve?

En 20 ans, Madagascar a perdu près de 58 000 hectares de mangroves selon la WWF et 80% de ses forêts à l’échelle nationale. La forêt primaire joue un rôle primordial dans le fonctionnement des écosystèmes et sa disparition est une véritable catastrophe écologique. Les difficultés économiques et le manque de revenus alternatifs entraînent malheureusement une très forte dépendance au charbonnage ou l’agriculture sur brûlis, partout sur le territoire.

3. Your solution: How are you working to solve this problem? Share your specific approach.

Nous développons un programme de formation à l’apiculture pour permettre aux paysans d’augmenter leur niveau de vie, faisant de la forêt une ressource indispensable sur le long terme. Nous participons au préfinancement des ruches et du matériel de nos apiculteurs, en collaboration avec des ONG. Une aide indispensable dans des milieux ruraux très pauvres (moins de 2$ de revenu quotidien) où un investissement sur le long terme est inenvisageable, la survie au jour le jour restant la préoccupation première. Les participants au programme bénéficient d’un soutien technique régulier grâce à la présence d’un de nos techniciens pour suivre la production, mais aussi de formations en gestion et management pour être capable de superviser durablement leur ferme apicole. Une fois les miels de Litchi ou Mangrove récoltés, nous nous engageons à l’acheter à un prix supérieur à celui du marché. Très différent des miels occidentaux, nous le revendons en Europe sur un segment haut de gamme (Chefs, Epiceries Fines, Cadeaux Entreprises). Une partie des revenus est ensuite reversée aux communautés locales pour la reforestation et générer un modèle économique et environnemental vertueux et durable.

4. Innovation: How are you innovating or using unique approaches to solve the problem?

Il n’y a pas d’approche écologique durable sans approche sociétale, surtout en Afrique. Nous nous attaquons à la source du problème avec un modèle traditionnel mais efficace et réellement adapté aux communautés locales. Notre approche est unique car nous maîtrisons toute la chaîne, du financement des ruches à la commercialisation du produit fini, en pot et à notre marque. Cette approche est très différente des modèles existants, qui revendent souvent le miel en vrac. La marque est une immense source de protection et de valorisation. Une fois établie, elle apporte l’assurance de débouchés stables. C’est aussi un excellent moyen de sensibilisation et d’inspiration, le modèle devenant beaucoup plus visible auprès du grand public.

5. Collaboration: How does your initiative seek to bring key players together to preserve biodiversity?

Nous travaillons en étroite collaboration avec des organisation (inter)nationales, spécialisées ou non dans la protection de la forêt comme Helvetas et Blue Ventures. Nous sommes en train de lancer une opération de sauvetage de la forêt de Vohibola, dernière forêt primaire de l’Est de Madagascar qui jouit d’une biodiversité extraordinaire mais qui est aujourd’hui en danger. Nous rejoignons pour cela l’association montée par Alexandre et Sonia Poussin, fins connaisseurs de l’Afrique et fervents défenseurs de cette forêt. Notre dernier projet en cours d’évaluation est un partenariat avec l’ONG Naturevolution créée par l’explorateur Evrard Wendenbaum, destinée à sauver le Makay, une des dernières régions non visitées au monde. Evrard en est ce moment sur le terrain pour faire un recensement scientifique des espèces endémiques de la zone. Nos projets sont suivis de près par la diaspora, grands consommateurs de nos miels dont le positionnement haut de gamme les rend fiers et attentifs.

6. Impact: how has your project made a difference so far — in terms of both business outputs and social impact? How do you plan on measuring progress?

Un apiculteur qui a 50 ruches rentre dans la classe moyenne malgache. Nous travaillons avec 32 apiculteurs, le plus gros ayant 200 ruches. Nous couvrons 900km² de forêt avec 1 000 ruches en activité. En deux ans, nous avons clairement pu constater que les forêts couvertes par le programme sont bien plus épargnées que les forêts voisines, même si nous ne possédons pas encore tous les outils technologiques pour le mesurer. Commercialement, nous travaillons avec 50 épiceries fines. Nous sommes fiers d’être une des premières entreprises avec un produit 100% africain à intégrer la Grande Epicerie de Paris. Nos miels sont validés par de nombreux Chefs qui apprécient à la fois la particularité des miels, leur traçabilité ainsi que notre démarche. C’est en partie grâce à leur influence que nous pourrons sensibiliser les consommateurs au lien étroit entre alimentation et environnement. La vidéo de notre campagne de crowdfunding a été vue près de 80 000 fois sur les réseaux sociaux.

7. Growth strategies: what are your main strategies for scaling your impact?

Nous anticipons un développement à plus grosse échelle en travaillant avec un nombre restreint d’apiculteurs, formés et accompagnés pour gérer à terme plusieurs centaines de ruches. Nous souhaitons travailler avec 200 apiculteurs, employant chacun 15 à 20 personnes, et couvrir 10 000 km² de forêt en 2023. Le goût et la qualité du miel étant approuvée par les plus grandes institutions gastronomiques, la prochaine étape est de nous rapprocher d’un grand groupe qui nous accompagne commercialement dans notre développement, afin que nous puissions nous concentrer sur l’impact. L’objectif à moyen terme est d’ouvrir la production à d’autres pays en voie de développement, en propre, en franchise ou via la mise en place d’un label.

8. Creating shared value: How does your initiative create value for society? Or different stakeholders?

La maîtrise de toute la chaîne de valeur nous permet un contrôle de chaque maillon et donc une redistribution équilibrée et choisie des ressources. Le choix de notre positionnement est mûrement réfléchi. Bien qu’il ne nous facilite pas la tâche (le haut de gamme est plus exigeant et commercialement plus lent), il permet de dégager des marges confortables qui met les apiculteurs à l’abri des pressions financières que l’on peut connaître dans la grande distribution. Notre métier très proche du terrain nous permet de garder les pieds sur terre et nous place quotidiennement face aux réalités, que nous essayons au maximum de partager avec notre communauté sur les réseaux sociaux.

9. Financial sustainability plan: can you tell us about your plan to fund your project and how that plan will be sustainable in the short, medium, and long term?

Nous avons fait un chiffre d’affaire de 111 876€ en 2019, et nous atteindrons l’équilibre en novembre 2020. Nous prévoyons un chiffre d’affaire de 1,7M€ pour Madagascar en 2023 avec un EBITDA largement positif. Notre modèle est rentable et génère des bénéfices qui nous permettent de réinvestir dans la production, à Madagascar et bientôt dans d’autres pays. Pour nous financer, nous avons lancé une campagne de crowdfunding (fr.ulule.com/compagniedumiel) qui a suscité l’intérêt de beaucoup de consommateurs mais aussi d’investisseurs indépendants, qui se sentent concernés par le projet et qui nous ont proposé leur aide. Sur le terrain, nous collaborons avec les ONG qui participent au financement des ruches et au support technique.

10. Team: what is the current composition of your current team (types of roles, qualifications, full-time vs. part-time, board members, etc.), and how do you plan to evolve the team’s composition as the project grows?

Nous sommes une équipe de 10 personnes, très engagés pour l'avenir de Madagascar et la préservation de son environnement. Nous sommes 4 associés fondateurs : Gaël Hankenne (42 ans, belge, responsable de la production), Haingo Rakotobe (50 ans, malgache, responsable de la relation avec les apiculteurs), Olivier Carbon (45 ans, français, en charge des finances et de la logistique) et Thibaut Lugagne Delpon (32 ans, français, basé en France, responsable des ventes et de la communication).

11. How did you hear about this challenge?

  • Email

Evaluation results

4 evaluations so far

1. 1) OVERALL EVALUATION

Yes, absolutely! - 50%

Yes/maybe - 50%

Maybe - 0%

Maybe/no - 0%

No - 0%

2. 2) CONNECTION TO BIODIVERSITY

5 —Absolutely! It’s crystal clear how the solution is directly contributing to preserving and/or restoring biodiversity. - 50%

4—Yes, it establishes a clear connection to biodiversity. - 50%

3—Somewhat, the entry speaks to biodiversity but the direct impact is not well established and/or it is focused on a single species without considering its impact on the broader ecosystem - 0%

2—Not really, the connection to biodiversity is weak - 0%

1—No. The entry does not reference the solution’s impact on biodiversity. - 0%

3. 3) Is this entry IMPACTFUL?

5 -Yes, absolutely! - 50%

4- Yes, I think so. - 25%

3- Maybe. - 25%

2- Probably not. - 0%

1- No. - 0%

4. 4) Is this entry INNOVATIVE?

5 -Yes, absolutely! - 50%

4- Yes, I think so. - 50%

3- Maybe. - 0%

2- Probably not. - 0%

1- No. - 0%

5. 5) Is this entry VIABLE financially and operationally?

5 -Yes, absolutely! - 50%

4- Yes, I think so. - 25%

3- Maybe. - 25%

2- Probably not. - 0%

1- No. - 0%

6. 6) Is this entry ACTIVATING CHANGEMAKING?

5 -Yes, absolutely! - 25%

4- Yes, I think so. - 75%

3- Maybe. - 0%

2- Probably not. - 0%

1- No. - 0%

7. 7) Does this entry value COLLABORATION WITH OTHER STAKEHOLDERS in its approach?

5- Yes, absolutely! - 50%

4- Yes, I think ko. - 50%

3- Maybe. - 0%

2- Probably not. - 0%

1- No. - 0%

8. 8) FEEDBACK – Highlights

INNOVATION: You have a great understanding of the problem, have researched existing solutions, and have developed unique, thoughtful new solutions - 100%

IMPACT: You use specific numbers and evidence to describe what your project has achieved so far (or plan to achieve in the future) and you have a plan for measuring impact - 75%

GROWTH & LEADERSHIP POTENTIAL: You have a thoughtful plan for growth and your founding team has a strong combination of leadership and knowledge-based skills - 25%

VIABIBLITY: You have given a great deal of thought to not just the idea itself but how to make it work from a financial perspective in the present and future - 25%

CHANGEMAKING ACTIVATION: You value thinking around how to activate changemakers and empower them to innovate through your product or programming - 25%

POTENTIAL TO CREATE SHARED VALUE: You have a clearly defined plan on how to maximize shared value across multiple sectors and stakeholders - 50%

WRITING STYLE: Your writing style is concise, descriptive, clear, and specific - 0%

Other option - 0%

9. 9) FEEDBACK - Areas for Improvement

INNOVATION: Be more specific in your description of the research you have done into the past solutions to this problem and focus on how your solution is unique and innovative - 50%

IMPACT: Provide specific instances of your social impact and how you plan to measure impact – it may be helpful to describe the beneficiaries, products and programming, and provide evidence of (or plan for) how to measure impact - 100%

GROWTH & LEADERSHIP POTENTIAL: Your plan for growing the organization can benefit from more specifics. How can you round out the various skills of your current leadership team to make the project a long-term success? - 100%

VIABILITY: Make sure you have provided descriptive information about your financial sustainability plan. Where do the funds come from now and do you have a concrete plan for future sustainability? - 50%

POTENTIAL TO CREATE SHARED VALUE: your plan can benefit from more thought on how to create value for all stakeholders, not just immediate beneficiaries - 50%

WRITING STYLE: Try to be more concise, descriptive, clear, and specific. Avoid jargon. - 50%

Nothing – I thought everything was great! - 100%

CHANGEMAKING ACTIVATION: Try to provide more insights into how you are activating changemakers and empowering them to innovate through your product or programming - 0%

Other option - 0%

0 comments

Join the conversation:

Comment